Anti-Semitism / France / Islamophobia / Laïcité

#SiJetaisNazi: Une conversation avec le créateur du hashtag

Compte de "Sipak," qui se dit avoir créer le hashtag #SiJetaisNazi

Compte de “Sipak,” qui se dit avoir créer le hashtag #SiJetaisNazi

Le hashtag #SiJetaisNazi du réseau social Twitter fait la polémique alors on a contacté le compte duquel il est supposé d’avoir émané ce weekend dernier. Ce qui suit est un entretrien fait par messages privés sur Twitter  “Sipak” a refusé de faire l’entretrien autrement, donc impossible de vérifier celui qui gère le compte.

——————–

Comment vous appelez-vous?

Appelez-moi Sipak.

Quel âge avez-vous?

La vingtaine.

D’où vient votre nom d’utilisateur?

Le nom d’utilisateur est le nom d’un thé à la grenade qui vient de Croatie. C’est un nom que m’a donné une amie. Sipak c’est aussi un personnage, un mélange entre Hans Landa du film Unglorious Bastards (Inglourious Basterds, NDLR), le marquis Lafayette et le catcheur CM Punk.

Où avez-vous grandi? Où  habitez-vous maintenant?

En région parisienne.

Avez-vous eu beaucoup d’intéractions avec des juifs? Avez-vous grandi avec des juifs?

Oui, au quotidien. Ma petite amie est juive-marocaine.

Que pense-t-elle de vos tweets?

Elle saisit l’humour de mes tweets grâce notamment à son ouverture d’esprit. C’est également le cas pour 99% de mes followers. A vrai dire, je ris de tout, je m’auto-critique même parfois. Je me souhaite de me faire écraser par une voiture, ou à l’extreme, de mourir.

C’est une manière de rire assez spéciale, je pensais être l’un des seuls à voir les choses de cette façon, mais lorsque j’ai connu Twitter…

J’ai vu des gens qui avaient de près ou de loin ce comportement, rire de tout, sur des sujets choc y compris.

Je pense que la France devrait prendre exemple sur les Etats-Unis en terme de liberté d’expression.

Pourquoi les gens ont-ils réagi négativement à vos tweets?

Parce qu’en France la plupart crient au scandale à chaque fois qu’ils voient ne serait-ce qu’un debordement minime envers leur communauté.

Il est vrai qu’aux Etats-Unis il y a une vraie liberté d’expression. En même temps je dirais qu’il y a beaucoup moins d’antisémitisme qu’en France. Est-ce que les deux sont liés?

Quand on voit les Turner Diaries, je ne pense pas qu’il y en a beaucoup moins. Cependant, il y a certainement autant d’homophobie là-bas.

Il y a en effet peut être moins d’antisémitisme aux Etats-Unis. Sans parler d’islamophobie, la communauté hispanique n’est pas épargnée non plus.

Les deux ne sont donc pas liés selon moi.

Aux sujets de l’islamophobie et l’antisémitisme, que pensez-vous de l’affaire Merah?

Je pense que c’est un acte très grave, toutefois, je trouve ça bien triste qu’on dit de M. Merah que c’est un terroriste islamiste. Et qu’on dise de Adam Lanza, responsable de la tuerie a Newtown, Connecticut, qu’il a juste des troubles mentaux.

On voit ici encore un contraste entre le mode de pensée des americain et le mode de pensée des français.

Quelles sont les causes de l’islamophobie et de l’antisémitisme en France?

Il y en a tant, et quelques peu differentes selon l’individu selon moi. Il faudrait pour une bonne majorité les instruire, en leur faisant lire le Coran par exemple. Ensuite, en ce qui concerne l’antisémitisme, il y a souvent un lien avec le conflit israelo-palestinien. Et encore une fois, ceux qui parlent du conflit israelo-palestinien n’y connaissant absolument rien.

Croyez-vous que le Coran aussi bien que les textes des autres religions devraient faire partie du cursus aux écoles? Quant à votre réponse à propos du conflit israelo-palestinien, que voulez-vous dire par les gens “n’y connaissent absolument rien”? Comment les français devraient-ils comprendre le conflit?

Et bien, il me semble que la Bible figure déjà parmi les textes proposés aux collégiens, et que le Coran par exemple est plus en retrait.

Ils devraient le comprendre en se documentant, en lisant, en regardant des documentaires sur le sujet. Et non écouter et s’accaparer des échos concernant le conflit qui sont souvent des ragots.

Quelles sont vos positions sur le conflit?

Ce conflit m’importe peu, je n’en ai strictement rien à faire à vrai dire.

Trouvez-vous que la laïcité renforce l’islamophobie et l’antisémitisme en France?                   

Elle renforce les communautarismes en tout cas.

La France est-elle intolérante envers les communautés, qu’elles soient musulmane, juive, et cetera?

C’est-à-dire ?

Par exemple les musulmans et les juifs de France, est-ce qu’ils y vivent bien? Vous avez parlé de l’islamophobie et de l’antisémitisme.                   

Oui, toutes communautés vivent relativement bien je pense, en revanche… La presse relaye les problèmes liés à l’antisémitisme ou à l’homophobie, mais peu voire pas les problèmes liés à l’islamophobie, ou ceux avec les noirs qui a relayé le moindre scandale.

Par exemple, le hashtag #AntiNoir a été propulsé en tendance en France il y a quelques temps, je ne vois pas le moindre journal.

Pourquoi, selon vous?

Tout simplement, et sans langue de bois, les juifs recensent à tort et à travers des violences racistes. On le voit encore dans cette affaire, l’UEJF se sent persécutée et a tendance à se victimiser…

Puis à coté, on considere le musulman comme un terroriste. Et les noirs comme des personnes qui commettent des crimes en permanence. Alors pourquoi les défendre ? Je pense que c’est comme ça que raisonne la France.

Vos tweets ont évoqué le soutien pour les nazis, avec qui les français ont collaboré pendant la seconde guerre mondiale. Quand vous avez lancé votre hashtag, à quoi vous pensiez? Quel sens entendez-vous par “nazi”?                   

Samedi. Ce hashtag est une fiction, nous incarnons un personnage issu de cette idéologie politique.

Qu’est-ce que vous voulez dire par cela?        

Rien de bien spécial, c’est un hashtag très général, qui n’a rien d’antisémite sachant qu’il est d’abord fictif, à voir comme un roman (je vous ai parlé de Turner Diaries tout à l’heure).

Les Turner Diaries sont liés à plusieurs crimes à titre raciste aux USA. D’ailleurs, plusieurs personnes trouvent que quelques de vos tweets soient antisémites.

Certes, cela reste un roman quelles qu’en soient les conséquences.

Votre tweet “#SiJetaisNazi, j’utilerisais diverses méthodes archaiques à l’encontre des juifs, exemple, couper leur nez en 31 morceaux leur cartilage nasal” est-il antisémite?          

Aussi hardcore soient ces propos, cela reste de la fiction.

Ne pas voir#SiJetaisNazi comme un#JeHaisLesJuifsCar par exemple, qui serait antisémite pour le coup en effet.

On peut parler d’une peur ressentie en quelques parties de la communauté juive, liée par exemple au meurtre de Ilan Halimi il y a quelques années et plus recémment à l’affaire Merah. Pouvez-vous commenter là-dessus?    

Une peur?

Oui. Il y a des juifs en France qui se disent avoir peur de se montrer juif en public. Par exemple à Paris il y a des juifs pratiquants qui ne portent pas de kippa dans la rue, mettant à la place une casquette, histoire de ne pas se faire agresser, selon eux.         

Je pense que c’est un vieux debat. Les adeptes de musique punk qui adoptent un style vestimentaire associé a leur musique le sont certainement plus. Je suis de Paris donc je le vois et constate. Et ça m’a pas l’air d’être le cas pour des gens portant des kippa. Et j’en ai vu…

Ca m’a l’air davantage être une methode de victimisation plus qu’autre chose si cela s’avere être exact.

Je ne suis pas sûre d’avoir compris. Voulez-vous dire que si ces juifs pratiquants ont raison (qu’ils devraient pas mettre leur kippa parce que sinon ils se feront agresser), c’est une “methode de victimisation”?                   

Je ne pense pas qu’ils aient besoin de se sentir offensés.

Il y a eu une vague d’agressions assez violentes contre des juifs à Lyon et à Paris notamment après la tuerie à l’école juive de Toulouse.                    

Oui, enfin disons que je pense qu’avec ou sans kippa ça ne change pas grand chose. Cela dit de tels actes sont regrettables.

Pourquoi “avec ou sans kippa ça ne change pas grand chose”?                   

Et bien, il n’y a en theorie pas une autre communauté dans une école juive.

Ces agressions se sont passées dans la rue pourtant, pas dans des écoles juives…                   

Et des femmes aussi se font agresser dans la rue, personne n’est exempt en ce qui concerne les agressions à vrai dire.

Pourquoi, selon vous, y a-t-il eu cette vague d’agressions après la tuerie à l’école juive de Toulouse?            

Parce qu’il y a eu des personnes en quête de mediatisation, ou antisémites qui voulaient imiter quelque part les actes de M.Merah.

Attendez-vous à la réaction médiatique de votre hashtag? En vue de la critique et le soutien, le feriez-vous encore?       

Oui, je m’y attendais. Pourquoi pas le refaire, mais pas sur la communauté juive, vu que je ris de toutes les communautés…

…il y aura de quoi faire.

En vu de votre soutien pour la liberté d’expression, que pensez-vous de la plainte déposée par M. Jonathan Hayoun?             

C’est son souci. Disons qu’il faut bien que son association serve à quelque chose. Ou du moins son groupe d’étudiants.

Si ce n’est pas trop indiscret, jusqu’à quel niveau d’éducation avez-vous atteint? Que faites-vous comme métier?

Je suis commercial, un seul DUT à mon actif.

Je crois avoir lu que vous êtes musulman. Est-ce correct?

Exact.

Que pensez-vous de la loi interdisant la burqa?

Bien qu’il faille s’adapter à la France, c’est dommage.

Il me semble avoir lu un article comme quoi les Etats-Unis etaient revoltés par l’interdiction du port de la burqa. C’est là qu’on revient à ce qu’on s’est dit il y a quelques heures.

C’est-à-dire?

Prendre exemple sur les USA, en termes de liberté d’expression, de mentalié, de mode de pensée.

Je vous le dis en tant qu’américain même si on tient vraiment à la liberté d’expression aux USA, je crois que vos tweets auraient été dénoncé comme en France. Pas seulement pour la communauté juive mais pour toutes, que ce soit la communauté noire, hispanique, et cetera.        

Tant qu’il n’y a pas de certitude… Haha.

2 thoughts on “#SiJetaisNazi: Une conversation avec le créateur du hashtag

  1. C’est un idiot qui se croit à la pointe des tendances sociales et qui n’a pas encore compris le pouvoir des parole. Bravo Sipak, tu attiré de la pub, maintenant sois sage et développe tes idées. Les Nazis, franchement, ça fait cheap.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s